Quand le post-it devient un outil marketing !

Depuis quelques mois, le post-it traditionnel a déserté les bureaux des secrétaires pour venir s’installer sur les façades des buildings d’entreprises d’une manière de plus en plus créative. Figurines de jeux vidéo, clins d’œil d’actualité, signalétiques diverses, messages vers l’extérieur,… les sujets traités par les petits carrés de couleurs sont variés et ont donné lieu à une véritable « Post-it War ».

Ce support, basique, est devenu un moyen d’expression libre et coloré et a très vite attiré les marques. Cette nouvelle technique qui consiste à prendre la parole dans la ville à travers des messages formés exclusivement de post-it  est appelée le « Post-it marketing ».  La force de cet outil original réside dans sa facilité d’implantation et la facilité d’attirer l’attention du public et des passants. Par conséquent, en alliant Street Art et Street Marketing, le Post-it est devenu un outil marketing permettant aux marques d’écrire leurs histoires sur les murs de leurs bureaux.

Cet outil a notamment été utilisé par la célèbre marque de luxe Guerlain pour représenter son parfum Shalimar (ci-dessous, à gauche) ainsi que par la marque de télécommunication Orange (ci-dessous, à droite).

Le Street marketing qu’est-ce que c’est ?

Le Street marketing est une technique qui se sert de la rue et des lieux publics pour promouvoir un événement, un produit ou encore une marque.

De nos jours, on voit de la publicité à tous les coins de rues. Le Street marketing peut donc constituer une alternative intéressante pour les marques car, avec de la créativité, celles-ci peuvent mettre en place une communication peu coûteuse qui leur permet de se différencier des autres publicités. De plus, bien pensée et utilisée, la rue peut avoir une puissance d’impact importante en terme d’image et de mémorisation.

Comme vous pouvez le voir ci–dessous, certaines marques comme McDonald’s et KitKat, ont bien compris le principe du Street Marketing. En faisant preuve d’une bonne dose d’ingéniosité, certaines marques obtiennent un impact extraordinaire en détournant le mobilier urbain, les façades et les objets afin de communiquer sur leurs produits.

Même si disposer d’un budget important peut faciliter la mise en place d’un concept publicitaire, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple en ayant recours à un peu de créativité ?

Publicités

Fini les vieux manuels d’utilisation en papier !

De nos jours, les voitures dernier cri s’équipent de plus en plus d’ordinateurs et de centres multimédia pour remplacer le tableau de bord habituel.

Cadillac n’échappe pas à cette règle avec sa berline XTS mise en vente ce printemps pour la « modique » somme de 44,995 $. Ce monstre de 350ch sera ainsi équipé d’un système standard d’info divertissement, de caméras 360 degrés et d’autres gadgets de haute technologie.

Afin d’aider les nouveaux propriétaires de sa berline à se familiariser avec son dispositif multimédia, Cadillac leur offrira également un Ipad. Celui-ci ne sera pas intégré dans le tableau de bord de la voiture, mais servira de manuel d’utilisation. La tablette Apple contiendra, entre autre, une application personnalisée de la marque avec des vidéos permettant aux acquéreurs d’apprendre à manipuler les commandes, tranquillement chez eux. Elle proposera également des simulateurs des fonctionnalités de l’écran de la voiture.

En fait, ce qui aurait pu être un bon coup marketing n’est peut-être pas une si bonne idée… Peut-on imaginer laisser un Ipad dans la boîte à gants de sa Cadillac ?

Project Glass : le projet est confirmé !

Il y a quelques semaines, Google a confirmé un projet un peu fou, via une page Google+ (le réseau social imagine par Google) : concevoir une paire de lunettes futuriste. Celle-ci serait directement connectée à internet et projetterait l’information sous vos yeux en réalité augmentée.

Après le street marketing, le mobile marketing et le social marketing, le futur support révolutionnaire pourra s’appeler le « glass marketing ». La vidéo ci-dessous vous permettra de faire le tour des fonctionnalités imaginées de ce nouveau « gadget » :

Calendrier, messagerie, lecteur multimédia, GPS, Project Glass semble présenter les mêmes fonctions qu’un smartphone. Ce concentré de technologie cherchera à vous indiquer la bonne information au moment voulu, à l’endroit voulu et au temps voulu suite à vos consignes vocales ou à vos actions.

Concernant le design, Google a dévoilé quelques photos comme celle ci-dessous. Il semblerait qu’un écran transparent soit situé sur l’œil droit mais pas de verre sur les yeux.

Quel serait le but d’une telle innovation ? Mettre l’information à portée d’œil ? Sûrement… Boulverser les règles du merchandising ? Certainement un peu… Concurrencer Apple ? Probablement… Innover ? A coup sûr !

En tout cas, une chose est certaine : même si Google se garde bien de diffuser une quelconque date de commercialisation, le prototype aura de quoi séduire les amateurs de science-fiction et les purs geeks !

Ces lunettes vous donnent un nouveau style ! Alors, seriez-vous tenté par un tel gadget ? Pensez-vous que de telles lunettes soient l’accessoire de l’avenir ? Qu’elles vous permettraient de vous simplifier la vie au quotidien ? Votre avis nous intéresse ! 

—————-

Sources : 

http://www.marketingdelamarque.fr/google-project-glass-marketing/

http://www.01net.com/editorial/563110/google-devoile-project-glass-des-lunettes-a-realite-augmentee/

http://www.journaldugeek.com/2012/04/04/google-project-glass/

Vers la fin de la gratuité de Facebook ?

D’après le site néo-zélandais Stuff, Facebook devrait bientôt lancer un système de statuts payants ! Le principe est relativement simple : l’utilisateur pourra rendre son statut visible sur sa Timeline par davantage de personnes, s’il paye deux dollars.

L’information a été confirmée par l’entreprise américaine qui a déclaré ne faire que « tester en permanence de nouvelles fonctionnalités sur le site. »

Grâce à cette fonction, les utilisateurs qui auront recours à ce type de micropaiement pourront acquérir plus de visibilité (leur statut pourra être conservé plus longtemps, plus haut sur la Timeline et sera visible par un plus grand nombre de personnes).

Notons enfin que, selon Lemonde.fr et le site Techcrunch, seuls 12% des contacts actuels sur Facebook ont accès au « nouveau » statut d’une personne.

——————————–

Après l’annonce de son entrée en bourse ce 18 mai, Facebook serait-il en passe de mettre un terme à la gratuité de ses services ? Info ou intox ?

Et vous, allez vous continuer à utiliser Facebook si celui-ci devenait payant ? Vous avis nous intéresse !!

Le picture marketing : l’engouement pour les images !

Depuis quelques années, avec l’avènement des réseaux sociaux, l’image est devenue reine. Les images et les photos sont devenues le point central de nos médias sociaux favoris.

Facebook l’a bien compris, en développant d’abord la « cover picture » qui s’affiche en grand sur les profils et les pages. Ensuite en rachetant cette année pour 1 milliard de dollars l’application Instagram, permettant le partage des photos.

D’autres exemples ne manquent pas pour démontrer l’attrait actuel du net pour l’axe « image et photo ». Selon le blog VenturBeat, Pinterest (site web de partage d’images) est le troisième social network le plus fréquenté (après Facebook et Twitter) et Tumblr devient, lui, l’une des principales plateformes de blog.

Après les réseaux sociaux, c’est maintenant les marques qui se mettent à l’heure de l’image ! On parle alors de « picture marketing » lorsque des marques tirent profit de ces nouveaux médias sociaux dédiés à la publication d’images et de photos afin de développer et augmenter leur visibilité sur le web.

  • Pourquoi les marques s’intéressent tant aux images ?

Les marques utilisent les images afin de faciliter l’engagement des consommateurs. En effet, selon le blog B2B, l’engagement augmente de 50% lorsque les internautes sont faces à des images ou des vidéos. Face à cet engouement, les images sont de plus en plus utilisées en marketing : participation à des concours, à des événements, etc.

A travers cette démarche, les marques cherchent à maximiser le partage afin d’être plus présentes sur internet. Sur Facebook par exemple, elles cherchent un engagement afin d’obtenir plus de Like, de commentaires et de partages.

  • Les plateformes et leur utilisation de l’image

Pinterest est un site web qui permet de partager des images sur tout et n’importe quoi qui ont de « l’intérêt ». Sur ce réseau social on retrouve notamment Coca-Cola, Nespresso, EasyJet et encore bien d’autres.

Instagram : pour les marques, cette application est très intéressante pour faire usage du storytelling. Un exemple nous vient du site Adidas où les utilisateurs peuvent poster des photos pour montrer leur vision du style Adidas. De son côté, Starbucks a lancé une campagne incitant les consommateurs à poster des photos sur le thème de l’espoir avec un message de soutien pour le Japon, après la catastrophe de Fukushima.

Tumblr est, quant à elle,  une plateforme de blogging se basant essentiellement sur les liens, les photos et les vidéos. Parmi les blog on retient celui de Coca-Cola.

Même si nous sommes encore aux prémisses du « picture marketing », on pourrait se demander si cette technique va perdurer dans le temps ou si celle-ci n’est qu’une tendance éphémère face à l’engouement actuel pour les réseaux sociaux ?

———————————–

Quoi qu’il en soit, nous avons nous aussi décidé de nous lancer dans le Picture Marketing ! Nous serions curieux de savoir quel est VOTRE cheveu dans la soupe ? Qu’est ce qui VOUS dérange au quotidien ?

Postez dès à présent votre élément perturbateur en photo sur la page Facebook de notre blog ! (https://www.facebook.com/CommeUnCheveuDansLaSoupe)

Nous sommes impatients de découvrir ce qu’un cheveu dans la soupe signifie pour vous ! 🙂

 

Envie d’atteindre le 16ème ciel?

… c’est ce que vous propose les bières 1664 (https://www.facebook.com/le16emeciel) !

Pour sa nouvelle campagne, Carlsberg lance l’application Facebook Excuse Generator et vous permet d’aller boire un verre avec vos potes à tout moment. Le but est de “vous offrir chaque jour des petits plaisirs à la française”.

Réveil impossible? Collègues pénibles? Réunion fatiguante? Le 16ème ciel est là pour vous évader de votre quotidien.

Juste pour le fun, regardez ce qu’il m’est arrivé, en cliquant ICI !

Si les excuses du generator ne vous conviennent pas, vous pouvez toujours vous rendre sur la page Facebook de la campagne et regarder les idées des internautes … Peut-être seront-elles plus crédibles ?! A vous de jouer !

Marketing viral

Pour la campagne, l’agence Buzzman a également réalisé un film viral. Celui-ci met en scène les meilleures excuses pour fuir le boulot et rejoindre les potes pour l’apéro.

Voici la vidéo :

Le marketing viral (ou buzz) est une technique devenue incontournable de nos jours. Il vise à diffuser un message publicitaire à une vitesse exponentielle. Cette stratégie, possible grâce à internet et aux réseaux sociaux, place l’internaute au coeur du processus de communication. C’est grâce à lui que l’essentiel de la diffusion du message va avoir lieu. Ce sont les destinataires qui assurent le succès de la campagne en la recommandant à des proches ou des collègues.

Notons aussi que beaucoup de marques utilisent cette technique : Coca-Cola, Nike, Redbull, etc. Pour cet article, nous avons repris la vidéo de Coca-Cola. Il s’agit de la mise en scène d’un distributeur Coca qui se transforme en machine du bonheur.

Bic a également utilisé cette technique pour son nouveau rasoir. Celui-ci a été envoyé à plus de 200 bloggeurs pour qu’ils le testent. Les testeurs ont également eu accès à un site internet où ils pouvaient visionner des vidéos humoristiques comme celle que nous avons posté ci-dessous. Grâce à cette technique, la campagne a connu un vrai succès.

Malheureusement ou heureusement (?!), le buzz connait aussi ses limites. Que ce soit la lassitude du consommateur par rapport à l’acharnement d’une marque ou la saturation avec la généralisation du marketing viral, nous pouvons nous demander s’il ne faudra pas bientôt innover afin de surprendre à nouveau les consommateurs.

Alors Marketing viral? Oui ? Non? Où est la limite éthique? Pour combien de temps encore?

Deux marques, deux stratégies marketing !

Tout le monde le sait, le monde du sport connaît une grande concurrence. Les grandes enseignes doivent donc de se différencier les unes des autres.

Par exemple, Nike a opté pour le web 2.0. En effet, à l’occasion de la présentation de ses nouvelles chaussures de course et de basketball, Nike+, la marque a décidé de lancer une application pour les Smartphones.

Grâce aux Smartphones, les chaussures seront connectées à l’application et les sportifs pourront donc évaluer leurs performances et les comparer avec d’autres amateurs de sport.

Voici deux vidéos présentant le lancement du produit :

Une autre grande marque, Puma, a quant à elle décidé de jouer l’argument du porte-monnaie !

Dans sa boutique de Mexico, une opération inédite a été organisée visant à récompenser ses clients les plus rapides dans le cadre de la promotion de ses « plus rapides baskets du monde », les « Faas 500 ».

Le principe était simple : plus les clients achetaient vite, moins ils payaient ! Selon le temps pris pour faire ses achats, la réduction en caisse était donc plus ou moins importante.

Durant cette opération « The world’s fastest purchase », 118 personnes ont économisé 63. 720 pesos (environ 3 660 euros) en 372 minutes.

La preuve en image :

Comme on peut le constater, les deux stratégies visant chacune à promouvoir leur nouvel article ne jouent pas sur les mêmes aspects. Les arguments de vente diffèrent mais l’idée reste la même : répondre aux besoins et envies des consommateurs.

Pari réussi ? Votre avis nous intéresse !

—————————-

Sources :

http://www.e-marketing.fr/Breves/Nike-passe-en-mode-2-0-44633.htm

http://www.e-marketing.fr/Breves/Mexique-Puma-recompense-ses-clients-rapides-46111.htm